GUELPH: La Section du SCFP no. 1334 Vote Pour la Grève !

Le 13 février la section 1334 du SCFP, qui représente les travailleurs et travailleuses en entretien et autres services indispensables sur le campus de l’Université de Guelph, a entrepris une réunion affin déterminé si l’action de grève aura lieu. Le syndicat se prépare à lutter contre la loi 124, une loi qui interdit aux travailleurs et travailleuses de négociés ou renégociés leur compensation salariale a un taux de plus de 1%.

Des étudiants révolutionnaires ont distribués des tracts pro-grèves aux travailleurs et travailleuses, avant que ces derniers n’entrent dans la salle de réunion. Les étudiants ont étés reçus avec enthousiasme et expressions de gratitudes. La direction du syndicat a souligné que de nombreuses sections du SCFP basées dans d’autres campus ont rejoint celle de Guelph, et se préparent également à leurs actions de grèves. Tout cela préconise une période exaltante pour les travailleurs et travailleuses de l’Ontario, abondant sont ceux qui organises le combat contre la menace anti-ouvrière d’un gouvernement fasciste tel que celui de Ford. En somme nous avons le plaisir d’annoncer que la section 1334 a votée a 94% en faveur de cette action de grève.

Avec les membres du SCFP qui préparent leurs grèves, la croissance du militantisme au sein des enseignants et enseignantes de l’Ontario, et des centaines de milliers d’ouvriers ainsi que leurs familles à travers la province, le temps est venu de crée un mouvement militant dédier à la classe ouvrière. Un mouvement capable de démanteler ce gouvernement ramassis de fascistes et de capitalistes corrompus.

signal-attachment-2020-02-14-155256_002

Jusque-là les réactionnaires ont supprimées la gratuité des médicaments sur ordonnances pour les personnes âgées de 24 ans et moins, réduits les fonds dédiés a la santé mentale et besoins spécialisés, retirés les 3% d’assistance sociale, abrogés le projets de revenu minimum, démontrent un programme politique anti-indigènes, ont retenus les 14,8 millions de dollars promis aux centres de soutien aux victimes de viole, ont votés la loi 47 (pour se débarrasser du salaire minimum de 15 dollars/heure, des congés maladies avec soldes, de la parité salariale, et de l’accès a l’information sur le lieu de travail), préconisés des lois transphobes, ont omis d’empêcher la fermeture de l’usine GM et ainsi la perte de 5000 emploies parmi des centaines d’autres suppressions de postes, ils ont également virés des infirmiers et infirmières de l’hôpital Grand River, annulés les fonds de 50 millions de dollars d’aides aux garderies pour enfants, encore parmi des douzaines d’autres réductions de services essentiels. (En savoir plus).

Le comportement du gouvernement Ford est incontestablement anti-ouvrier et anti-ouvrière, le besoin de combattre mais aussi notre capacité à combattre ce fléau sont tout aussi incontestables. Les milliers de travailleurs et travailleuses prêts à se mettre en grève sont notre force ! Certes, certaines personnes de bonne foi nous dirons que nous ne devrions pas faire grèves mais plutôt vote pour le NPD ou les Verts. Malheureusement nous n’avons pas le temps de refaire de vielles erreurs. Les lecteurs et lectrices se souviendront surement du gouvernement NPD de Bob Rae, quand ils ont abandonné le travailleurs et travailleuses. Il ne sera pas difficile de se passé de ces commentaires car les bonnes intentions, souvent, ne se traduisent guère en de bonnes actions.

workercallout

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s